Pan ! T'es mort !

Forums de discussion sur les consoles X-Box 360, PS3, Wii, GameCube, PS2, GBA etc..., les dernières nouveautés en la matière de Jeux Video et aux vieilles consoles et aux vieux Jeux Video.
Répondre
Oldyork
Messages : 2
Inscription : 20 févr. 2007, 13:08

Pan ! T'es mort !

Message par Oldyork »

PAN ! T'ES MORT !

Je suis un grand amateur de jeux vidéos... Vous savez, le genre d'activité qui consiste à faire bouger des machins sur un écran (vidéo, justement) avec un truc plein de boutons qu'on appelle une manette de jeu (re-vidéo, re-justement) et qui vous muscle les pouces et les index autrement plus efficacement qu'un ban de musculation.

Grand amateur de jeux vidéos suis-je, disais-je. J'ai d'ailleurs les pouces et les index remarquablement et magnifiquement musclés. En fait, il n'y a même que cela de remarquablement et de magnifiquement musclé chez moi... Mais là n'est pas la question.

Si je puis me targuer d'un si grand amateurisme vidéoludique, c'est que je pratique la chose régulièrement depuis une bonne trentaine d'année (d'où la sus-dite admirable musculature digitale, CQFD), depuis les années 70 du siècle précédent, où l'appréhension d'un jeu se limitait aux mouvements basiques de quelques points entre quelques lignes, le tout en quelques couleurs seulement ; jusqu'à nos jours où la dernière mode, pour faire exécuter un mouvement superbement dessiné en millions de couleurs à un personnage tellement bien représenté sur nos écran haute définition dernier cri qu'on le jurerait réel, n'est plus d'appuyer trivialement sur un vulgaire bouton, mais d'effectuer le vrai geste, avec son vrai bras ou son vrai corps, la machine à jeu se chargeant de vérifier que vous avez accompli correctement la bonne chorégraphie...

J'ai donc vécu cette évolution foudroyante (ce qui laisse à penser que je risque de finir remarquablement et magnifiquement musclé de partout), génératrice d'un chiffre d'affaire supérieur à celui du cinéma, et qui est au service de la recherche de la meilleure qualité possible d'immersion du joueur dans une réalité virtuelle.

Cette quête de la fausse vérité est un véritable graal : au début, pour donner un coup de sabre mortel à un ennemi (c'est un exemple, il pourrait aussi bien s'agir de le fusiller avec une mitrailleuse, de lui ouvrir le crâne avec une massue, de l'étrangler avec une corde, de l'écraser avec une voiture, de le disperser avec une grenade ou de le volatiliser avec une bombe -on peut s'amuser de bien des façons- ), il suffisait de presser une touche, maintenant il faut faire le geste complet. Il ne manque plus que le sabre, mais ça ne devrait pas durer longtemps au rythme où le progrès technique avance... C'est vrai ça, pour se sentir à la guerre, qu'y a-t-il de mieux que de faire carrément la guerre ?

Et là, je touche du doigt (lequel est, je le répète, remarquablement et magnifiquement musclé) LE défaut du jeu vidéo, LE problème, L'objet de tous les reproches qui lui sont faits : la violence.

Songeons-y : le seul but du joueur (de jeu vidéo) est d'anéantir l'ennemi, et ceci sans prendre de gants. Aucune noblesse dans l'action, nous ne sommes pas ici sur un stade où brille la haute tenue spirituelle des sportifs et de leurs admirateurs, dans le jeu vidéo, ça défouraille à tout va, ça détripaille dans tous les sens, ça escagorniflaille dans les grandes longueurs, ça détonaille à kalachnikov que veux-tu, ça ensanguinolaille à pleins seaux, on brutalise, on massacre, on assassine, on explose, on trucide, les cadavres jonchent la moindre parcelle de sol jonchable, les rares sillons encore visibles sont abreuvés d'un sang impur dont l'écoeurante odeur alourdit l'air, comme l'était celui des rues de Paris pendant la Révolution.

Est-ce là un bel exemple pour la jeunesse dont les troupes forment le gros des bataillons d'amateurs de jeux vidéos ? Où sont les saines activités juvéniles d'antan, quand la main innocente de l'enfant tournait fébrilement les pages d'un beau livre de contes que nous lisaient affectueusement des grands pères et des grandes mères ? Leurs voix chevrotantes ouvraient alors l'imaginaire enfantin à toute la poésie de belles histoires : un petit chaperon rouge qui se retrouve au lit en compagnie d'une sexagénaire mère-grand, qui s'avère être un vieux loup possédant de grandes oreilles, de grands bras, de grandes mains, une grande bouche, entre autres grandes choses ; un petit poucet dont les parents emplis d'amour n'ont qu'un seul souci : perdre leur progéniture dans la forêt et l'abandonner aux mains d'un ogre qui, en bon père de famille, égorge ses filles pour les dévorer...

Tous ces merveilleux récits, au contraire de ces effrayants jeux vidéos, développaient la créativité de ces fragiles esprits que sont ceux des enfants. Les mômes s'inventaient des mondes irréels qu'ils peuplaient de jeux fabuleux. Ils devenaient le gendarme à la poursuite du voleur.

Et quand le joueur, en repliant les doigts (qu'il avait peut-être de remarquablement et magnifiquement musclés) donnait à sa main la forme d'un de ces bons vieux colts à cow-boys, on pouvait l'entendre d'une voix innocente :

" Pan ! T'es mort !"
rogueleader247
Messages : 1525
Inscription : 29 févr. 2004, 08:59
Localisation : DTC... K !
Contact :

Message par rogueleader247 »

En fait tu es contre les jeux vidéo pour des motifs fallacieux probablement enseignés par TF1 et c'est à NOUS que tu viens de plaindre ? Passe ton chemin...
Nemo
Messages : 838
Inscription : 20 janv. 2003, 19:55
Localisation : dans la cabine du capitaine du Nautilus
Contact :

Message par Nemo »

Joli texte , si si il est beau .

Il est même tellement bien écrit qu'il a tendance à imposer des vérités qui sont pourtant contestables.

Le jeu vidéo ne se réduit pas à "Pan t'es mort !" mais il est multitude de concept qui fait que le bouton A/X/L/... n'est pas toujours la touche pour tirer. Si ce n'était que ça, ça ferait longtemps qu'on se serait tous lassé.

Mais fondamentalement tu as raison. Le jeu vidéo ne vise qu'à abattre l'autre en face. Normal c'est un jeu. A la belote aussi, ton but c'est d'écraser ton adversaire.

Après que cela se fasse de façon de plus en plus réaliste, on peut se poser la question. Mais on est tous assez intelligent pour faire la différence entre Virtua Tennis et ses perf sur le cours alors pourquoi irait t'on se faire un Resident Evil avec des personnes même pas zombies.

Enfin si le jeu vidéo a l'intelligence et la noblesse du geste, sinon des gens ne tenteraient pas de battre les records. Avoue toi aussi t'as essayé d'avoir toutes les étoiles dans Mario 64 pour battre la machine avec style !

Visiblement tu n'as pas que les doigts de musclés, t'as aussi la cerveau pour pouvoir écrire un truc pareil. Choisis mieux ton camp la prochaine fois, ça t'évitera de sortir des idioties bien écrites cependant.
Touc !
Messages : 1379
Inscription : 19 janv. 2003, 18:37
Contact :

Message par Touc ! »

C'est effectivement superbement bien écrit, et si une vie pleine d'abus de jeux vidéos ont généré un homme avec une telle habilité lexicale, on ne peut que souhaiter que ça se généralise!

Par contre, y'a des phases de ton enfance dont tu ne dois pas bien te souvenir. Pour ma part, c'est peut-être à cause des jeux vidéos que je cramais des fournis avec une loupe? Sans doute une envie de violence meurtrière inculquée par la volonté de gagner la partie gratuite de "Break Out". Et c'est surement en reproduisant l'action apprise dans Pong que je me battais dans la cour de l'école parce qu'on m'avait piqué mon gadget de Pif.

Faudrait qu'on arrête d'incriminer le jeu vidéo pour toutes les violences de jeunes que l'on voit actuellement dans la rue. Ce ne sont pas les mêmes jeunes, ce n'est pas la même éducation, et ils n'ont pas tous de console de jeux. Et peut-être que s'ils en avaient, ils s'affronteraient à Burnout plutôt que de descendre cramer des bagnoles.

Il reste quand même un vrai problème amené par les jeux vidéos, tu l'évoques de façon très subliminale dans ton post et pourtant je m'en suis rendu compte : le jeu vidéo nous fait une musculature d'acier, c'est étonnant que les salles de sport n'aient pas encore lancé d'actions en justice pour concurrence déloyale.

PS : l'eau ne nous aide pas à résoudre nos problèmes certes, mais au moins elle permet de diluer le Ricard.
Capitaine Caverne
Messages : 876
Inscription : 29 févr. 2004, 21:47

Message par Capitaine Caverne »

bien écrit ? plein d'esbrouffe et d'effets de style lourdingues, de répétitions inutiles (ou servant une rétorique de cours de maternelle)...
rogueleader247
Messages : 1525
Inscription : 29 févr. 2004, 08:59
Localisation : DTC... K !
Contact :

Message par rogueleader247 »

Capitaine Caverne a écrit :bien écrit ? plein d'esbrouffe et d'effets de style lourdingues, de répétitions inutiles (ou servant une rétorique de cours de maternelle)...
+1
D'R
Messages : 292
Inscription : 19 janv. 2003, 19:47
Localisation : Après les brumes, où commence le ciel. Dans les grands marécages où les humains pataugent.
Contact :

Message par D'R »

Disons que c'est mieux qu'un langage SMS (qui LUI est arrivé avec le portable, et non la violence avec le jeu vidéo...).
Oldyork
Messages : 2
Inscription : 20 févr. 2007, 13:08

Ecoute ... Ecoute ...

Message par Oldyork »

Oups ! Il y aurait comme un problème d'interprétation dans l'air ...

Mon texte ne voulait surtout pas dénigrer ou descendre en flèche le jeu vidéo : je suis un fan de la première heure...

Non, je voulais seulement dire qu'il y en a un (beaucoup) marre d'entendre dire que le jeu vidéo est LE responsable de toutes les violences qui sont le fond de commerce de nos chers médias bien pensant.

Oui, le jeu vidéo est violent (encore que la nuance serait bienvenue), mais il n'a rien inventé dans ce domaine...

Voilà. Méa culpa si je n'ai pas été capable de me faire comprendre...
Touc !
Messages : 1379
Inscription : 19 janv. 2003, 18:37
Contact :

Message par Touc ! »

Dans ce cas, reformule le, mais garde le style! (et fais gaffe à ton clavier, parce qu'avec des doigts exagérément musclés, ça pourrait l'abîmer)
Perfectman3
Messages : 2034
Inscription : 19 janv. 2003, 19:30
Localisation : Partout à la fois...
Contact :

Message par Perfectman3 »

Tout ça nous aura quand même appris à quel point c'est dangereux de manier l'ironie et de se retrouver incompris... Pauvres adeptes de Voltaire. :D
Répondre