Et un départ de game one :/

Point de rendez-vous central du site (laissez, il est un peu mégalo le gars, c'est normal !).
Pour laisser des messages à Marcus, avoir de ses nouvelles, discuter de sa vie, de son oeuvre, de son site, de ses projets, de ses défauts, de ses gros doigts boudinés qui savent pas tenir une manette, etc.
Répondre
Ryuuzaki
Messages : 125
Enregistré le : 10 mai 2008, 00:23

Et un départ de game one :/

Message par Ryuuzaki » 20 juin 2008, 04:43

J'ai trouvé ça en traînant sur le net, j'espère que c'est pas un fake ca m'évitera de passer pour un bête ^^ En tout cas ça ma ému =o
Encore une question de pognon :dry:

BONNE LECTURE ! Et bonne nuit O_O 4H40 Haaaaaaaaa

Désolé pour le retard, j'avais (et j'ai encore) des tas de trucs à gérer, et écrire ce long texte d'explication m'a pris beaucoup de temps, mais le voilà enfin !
J'ai essayé de répondre à toutes les questions que vous avez été nombreux à poser ces dernières semaines. Mon but était de répondre le plus précisément et le plus objectivement possible, sans me laisser emporter par les sentiments de tristesse ou de rancoeur que peuvent susciter chez moi la fin de ma collaboration à Game One et le départ de la quasi-totalité de l'équipe d'origine. Pas question de déverser un flot d'insultes sur la nouvelle direction de Game One, de me livrer à des attaques personnelles, ou d'appeler au boycott de la chaîne, mon intention est simplement de donner ma version des faits, le plus clairement possible et en toute transparence...
C'est très long et sûrement très chiant à lire, mais ça permettra à ceux qui le souhaitent de comprendre ce qui est réellement arrivé à Game One.
Au passage, encore un fois, merci à vous tous pour vos messages de soutien, qui nous ont fait extrêmement plaisir... On savait que vous nous aimiez bien, mais on imaginait pas à quel point ! Bonne lecture !
* Que s'est t'il passé à Game One pour que toute l'équipe en arrive à quitter la chaîne ? C'est difficile et long à expliquer, mais je vais essayer quand même...
Pour ceux qui seraient pressés ou qui auraient la flemme de rentrer dans les détails, rendez-vous à la fin de ce texte pour une explication en deux lignes très caricaturale baptisée "L'explication à deux balles" qui permet de comprendre la situation en deux secondes mais qui, du coup, manque franchement d'impartialité (certains esprits chagrins appelleront même sans doute ça de la mauvaise foi).
Pour les autres, accrochez-vous, on y va ...
Pour simplifier, Game One a été créée conjointement par Canal Plus et Infogrames, le célèbre éditeur de jeux, qui finançaient chacun la moitié de la chaîne.
Les difficultés financières de Canal Plus ces derniers temps ont fait que Canal nous a lâché avant la rentrée de septembre et qu'Infogrames, ou plus exactement Bruno Bonnel, son président, s'est retrouvé pratiquement tout seul pour nous financer (il est l'actionnaire principal de la chaîne), ce qui est à priori plutôt courageux de sa part...
Résultat, au début de l'année, le budget de la chaîne a été réduit d'environ 40% ce qui est énorme. Il nous a donc fallu continuer à assurer les programmes avec la moitié du budget de l'année d'avant. Beaucoup de gens de Game One sont partis ou ont été licenciés (on a vu partir avec beaucoup de tristesse plus de la moitié de l'équipe en quelques mois) à commencer par Nathalie, la directrice de la chaîne, et Rodolphe, notre rédacteur en chef, qui a senti tout de suite le danger pour l'indépendance éditoriale de la rédaction et a préféré partir plutôt que de "collaborer".
Le matériel dont on disposait (caméras, bancs de montages, etc.) a aussi été considérablement réduit, de même que la taille de nos locaux.
Vous vous en doutez, tout ça n'a pas été facile à vivre pour nous, mais tant que l'esprit de Game One restait le même, on était prêts à s'accrocher et à faire le maximum, même avec trois bouts de ficelle, pour que cette chaîne qu'on a créée avec passion continue à vivre sans perdre son âme. Mais avec le changement de financement, une nouvelle direction, issue de chez Infogrames, a pris la tête de Game One avec des objectifs résolument plus commerciaux...
Jusqu'à présent, la chaîne coûtait plus d'argent qu'elle n'en rapportait (contrairement à ce que beaucoup d'entre vous semblent croire), et le premier objectif était donc logiquement d'arrêter de perdre de l'argent.
Personnellement, je pensais qu'on pouvait réussir à conserver l'esprit de la chaîne, tout en exploitant un peu mieux son potentiel commercial, mais malheureusement la nouvelle direction, totalement inexpérimentée en matière de télévision avant son arrivée à Game One, néglige le contenu de la chaîne et préfère tourner ses efforts vers ce qu'elle connaît bien : le marketing et de la pub. La réduction considérable du budget peut justifier l'arrêt de certaines émissions, mais les choix "artistiques" qui ont été fait jusqu'à présent (arrivée d'animateurs totalement étrangers au monde du jeu vidéo, arrêt de Dawa, BD One, Mémoire Vive, ou Cinematek) sont en totale contradiction avec l'esprit d'origine de la chaîne, ce qui a entraîné le départ de Jean-Pat, notre directeur des programmes.
Pour caricaturer on peut dire que le projet artistique de la nouvelle direction pour Game One se limite à quelque chose du genre "Une chaîne pour vous les D'jeunz' , avec des sports extrêmes et des blondes à poitrines extrême aussi", ce que l'équipe d'origine a toujours voulu éviter à tout prix...
Là évidemment vous allez dire que j'exagère et c'est vrai, (mais à peine), n'empêche qu'aucune nouvelle émission n'a vu le jour depuis l'arrivée de la nouvelle direction, à moins qu'on accepte de qualifier d' "émission" la grosse bouse insipide baptisée "Ciné One" venue remplacer le "Cinematek" de notre ami Jean Buisson (qui nous manque lui aussi !).
Et d'après ce que j'en sais, ce qui se prépare après notre départ ne vaut guerre mieux, mais j'attends de voir avant de critiquer, même si le fait de faire passer une audition à Kenza, Kimi ou Christophe du loft, montre à quelle point la nouvelle direction a à coeur de satisfaire avant tout les fans de jeux vidéos que vous êtes.
Mais le plus grave, c'est la menace que fait peser cette nouvelle politique commerciale sur l'indépendance éditoriale de la chaîne...
Le fait que Bruno Bonnel, notre "patron", soit un éditeur de jeux amène évidemment à se poser des questions sur l'indépendance de la rédaction vis à vis des jeux Infogrames... Bruno Bonnel "big boss" de Game One, c'est un peu comme si monsieur Peugeot ou monsieur Wolkswagen dirigeaient une chaîne consacrée aux tests de voitures !
Au démarrage de la chaîne, Infogrames a été relativement fair-play et n'a jamais fait pression pour que ses jeux soient mis en avant plus que d'autres, ou soient mieux traités.
Mais les choses ont changé avec le départ de Canal Plus et l'arrivée de la nouvelle direction, qui a une forte tendance à surprotéger les jeux Infogrames et à les mettre en avant dès que possible... Si on peut fermer les yeux sur les multiples rediffusion du making-off de "Tintin objectif aventure", qui n'est pourtant pas le jeu du siècle, on ne peut en revanche pas accepter que certains textes, comme celui de Splashdown, soient réécris par le nouveau rédacteur en chef de Game One, en vue d'atténuer ou de supprimer toutes les critiques que le journaliste portait initialement dans son texte. Personnellement, je ne peux pas non plus accepter que mon Level One sur "Tintin objectif aventure", évidemment fort peu flatteur à l'égard de cette lamentable daube, soit retiré de l'antenne après quelques diffusions. Je considère qu'en temps que journaliste spécialisé mon devoir est de vous informer et de vous mettre en garde contre les jeux très médiatisés qui ne valent pas le coup d'être achetés, ce qui est le cas de la plupart des "Tintin", "Lucky Luke" et autres Schtroumpfs de chez Infogrames (et je précise que je n'ai rien "à priori" contre cet éditeur, capable par ailleurs de réaliser de très bons jeux comme "Une faim de loup", ou "Alone in the dark 4").
Soyons clair, la nouvelle direction de Game One, connaissant mes principes, n'a jamais osé faire pression sur moi pour que je dise du bien d'un jeu, mais je considère que retirer de l'antenne une émission dans laquelle un journaliste déconseille l'achat d'un jeu, c'est mentir par omission.
Et de la censure à la pression il n'y a qu'un pas, que, j'en suis sûr, la nouvelle direction de Game One n'hésitera pas à franchir avec nos successeurs, qui, quelque soit leur honnêteté, ne seront pas en mesure d'imposer leur point de vue.
Même si ces dérapages sont rares, il suffit qu'ils se produisent une fois pour décrédibiliser tout le reste de mon travail : si vous apprenez qu'un journaliste vous a menti ne serait-ce qu'une fois à propos d'un jeu, vous vous demanderez toujours ensuite si il vous dit la vérité ou non.
Au delà du cas particulier des jeux Infogrames, le système de marketing mis en place par la nouvelle direction est la porte ouverte à ce genre de dérapages :
Car les jeux Infogrames ne sont pas les seuls à être mis en valeur pour des raisons financières (ça finirait peut-être par se voir un peu trop !)...
La chaîne propose désormais aux éditeurs qui le désirent, moyennant finance bien entendu, de mettre en avant leurs produits au sein même des émissions de la chaîne...
En plus des "jeux concours" et autres outils promotionnels habituels, le "pack promotionnel" de Game One propose à l'éditeur la réalisation d'un Level One sur son jeu, accompagné d' un test en trois ou quatre parties afin de lui garantir plus de passages à l'antenne et donc plus de visibilité. Pour éviter que ce système soit trop voyant, le jeu "XXX" est présenté dans le cadre de la Gamezone comme "le coup de coeur de la semaine de la rédaction", mais les encarts publicitaires "La Gamezone vous est présentée par le jeu XXX", sont mis en place la semaine d'après ou la semaine d'avant. Dans ces conditions, impossible de "vendre" un test à un éditeur, tout en conservant l'objectivité rédactionnelle du test. Les textes sont de toute façon soumis à l'approbation du rédacteur en chef ("rédacteur en chef", qui, au passage, n'a jamais travaillé dans aucun organe de presse, mais occupait auparavant un poste de chef de projet chez Infogrames), et au besoin censurés ou réécrits. Les "réunions de rédaction" à Game One ont lieu en présence du directeur du marketing, qui fixe les priorités pour les émissions en fonction des accords marketing passés avec les éditeurs. Le choix des sujets de la Gamezone et de ses semaines "coup de coeur" (Shaun Palmer, Wipeout, Red Faction, la X-Box, etc.) s'effectuent donc désormais fréquemment en fonction des marchés passés avec les éditeurs de jeux, et non plus en fonction des goûts ou des attentes de la rédaction et du public.
Jusqu'à présent, les accords marketing portaient la plupart du temps sur de bons jeux (Splashdown, Burnout, Red Faction, Wipeout, etc), qui auraient effectivement pu être soutenus "naturellement" par la rédaction, mais ce système est la porte ouverte à tous les abus.
Les exemples de dérapages sont rares, mais ils existent : récemment la diffusion du Level One sur le médiocre Ballistix a été décalée pour ne pas contrarier une opération promotionnelle, le Level One sur l'exécrable Salt Lake 2002 a été retiré de l'antenne après quelques diffusions, et Mad Dash ou Herdy Gerdy ont été mis en avant dans la Gamezone alors qu'ils étaient fort peu appréciés de la rédaction. Quand aux émissions spécialement mises en place pour accompagner la sortie de la X-Box et ne comprenant pas le moindre comparatif avec les consoles concurrentes, vous avez été tellement nombreux à protester que je n'ai pas besoin de revenir sur le sujet.
Un tel mélange entre le rédactionnel et la publicité est inadmissible.
Et même si, encore une fois, ces exemples sont rares, le système mis en place ne peut qu'entraîner de nouveaux dérapages, ce qui est inacceptable pour nous comme pour vous.
Pour moi comme pour toute l'équipe il est hors de question de trahir la confiance que vous avez en nous.
Game One était une chaîne indépendante, et nous refusons d'aider la nouvelle direction à la transformer sournoisement en chaîne de télé-achat déguisée.
Estimant qu'il était devenu impossible de travailler à Game One honnêtement et en toute indépendance, nous avons dù en tirer les conséquences...
Les différents contrats de travails, accords et préavis font que nos départs ne s'effectuent pas en même temps, mais Jean-Pat, Alex, Juliette, moi même, et quelques autres, avons fait part début Janvier à la direction de notre désir de quitter la chaîne (pour Didou et Anne-lise le cas différent, c'est la direction qui a jugé bon de ne pas reconduire leur contrat pour le Dawa).
Personnellement, j'ai quitté la chaîne le 7 Mars et je ne veux plus que mon image soit associée à celle de Game One tant que la chaîne sera soumise à cette politique commerciale déplorable, c'est pourquoi j'ai demandé que toutes mes émissions soient retirées de l'antenne.
Vous ne me verrez donc bientôt plus sur Game One et il n'y aura pas de best-off ou de rediffusions de mes anciennes émissions, à ma demande.
Je comprends que cela puisse vous attrister, certains m'ont même écrit : " Mais pourquoi tu nous fait ça ?", mais comprenez que je ne vous abandonne pas, au contraire, je refuse de vous trahir et c'est pour ça que je m'en vais.
Après m'être forgé une réputation de "p'tit gars honnête qui dit toujours ce qu'il pense" je ne peux pas cautionner une chaîne que je considère à tort ou à raison comme "vendue" aux éditeurs de jeu, et il est déjà assez douloureux pour moi de me voir encore à l'antenne alors que j'ai quitté la chaîne depuis près d'un mois pour les raisons que vous connaissez maintenant.
Je comprends aussi que certains soient étonnés du fait que je n'aie pas profité de ma dernière intervention en direct le 27 Février dans le Level One sur Metal Gear Solid pour expliquer librement les raisons de mon départ... Si j'ai simplement annoncé mon départ sans en expliquer les raisons, c'est parce que mon préavis à Game One n'était pas terminé et que je ne voulais pas profiter de l'antenne pour "laver mon linge sale" en public, ce qui n'a pas empêché la direction de retirer immédiatement l'émission de l'antenne et d'interdire toute rediffusion, y compris sur le site de Game One (Tiens d'ailleurs, pour ceux que ça intéresse, la vidéo est disponible sur le site d'un de nos fans : http://www.gameonelegend.fr.st/ ).
Je tiens aussi au passage à m'excuser auprès de vous pour mes pitoyables prestations lors des derniers Level One (Amped notamment)... Deux mois se sont écoulés entre le moment où j'ai décidé de partir et celui où je suis effectivement parti, et lors des derniers tournages, vous vous en doutez, le coeur n'y était plus.

* Que va devenir Game One ?
Je ne sais pas, mais ça se fera sans nous en tout cas.
Personnellement j'ai demandé à être retiré de l'antenne, et je ne souhaite pas que Level One continue sur Game One avec un autre animateur ou sous un autre titre. Je suis convaincu que, quelque soit mon successeur, on ne le laissera pas s'exprimer librement, et je ne veux pas que l'émission que j'ai crée et qui est maintenant reconnue pour sa liberté de ton, serve à vous vendre n'importe quoi.
J'ai donc décidé de dissoudre... (non je déconne), d'interdire l'exploitation de Level One sur Game One. J'ai déposé le titre de l'émission ainsi que son concept afin de pouvoir faire Level One sur d'autres chaînes, et j'ai déjà pris des contacts pour qu'on puisse se retrouver sur une antenne plus libre dès la rentrée prochaine (c'est en très bonne voie, mais ça prend du temps).
Evidemment, vu la place qu'occupait Level One a travers ses innombrables rediffusions sur la chaîne, ça va faire comme un trou, mais puisque "personne n'est irremplaçable" (petit refrain qu'on a souvent entendu dans les bureaux de la direction de Game One), ça ne devrait pas poser de problèmes, et on peut compter sur la créativité fulgurante de la nouvelle direction, appuyée par des moyens financiers colossaux, pour vous garantir des programmes de grande qualité très rapidement !
Trêve de plaisanteries, je ne pense pas qu'il y ait vraiment du nouveau sur Game One avant la rentrée prochaine.
A la rentrée Game One sera une autre chaîne, qui n'aura sans doute gardé de Game One que le nom mais qui sera enfin conforme aux objectifs de la nouvelle direction... Ce sera alors à vous de juger. On sait très peu de choses sur ce qui se prépare (sans doute parce que la nouvelle direction n'en sait pas grand chose elle même), mais l'idée générale est de mettre en place des émissions qui se prêtent plus facilement à la sponsorisation et aux exigences du marketing, et de limiter les émissions "critiques" aux seuls bons jeux, en se basant sur le bon vieil argument "Pourquoi parler des mauvais jeux qui n'intéressent personne, ne parlons que des bons !" (Ben oui, hein, pourquoi ? Par souci d'honnêteté peut-être ? Non, non, je déconne ! Ce que je peux être naïf des fois !)
Côté nouvelles têtes vous avez déjà pu avoir un aperçu des talents de Davina (que j'aime bien "dans la vraie vie", mais qui n'a pas grand chose à faire sur une chaîne de jeux vidéo), et il est probable que Gustave Parking (que j'adore et qui me fait hurler de rire quand il se met des aspirateurs dans la bouche, mais qui n'est pas vraiment non plus à sa place sur une chaîne de jeux vidéo) débarque sur la chaîne.
Pour le reste, je vous l'ai dit, on a pu voir défiler une cinquantaine de personnes à un casting organisé au mois de Février et auquel ont notamment participé Kenza, Kimi et Christophe, anciens détenus du Loft (le stand d'exposition Ikéa de M6), mais on ne sait pas encore qui sera retenu.
Je sais par contre que deux animateurs que je n'ai pas encore vu ont été engagés pour me remplacer dans Level One, mais puisque je pars avec mon émission sous le bras, il va falloir leur trouver une autre émission à animer, ce qui vaut mieux pour eux, car, tels que je vous connais, vous en auriez sans doute beaucoup voulu à mon successeur quel qu'il soit.
Pour ce qui est du fond, deux nouveaux rédacteurs en chef ont été engagés, eux auront peut-être les "bonnes idées" que n'ont pas eu les "marketeux" de la nouvelle direction... Leur donnera t-on les moyens de les mettre en oeuvre ? Suite au prochain épisode !
Si vous souhaitez participer à ce grand renouveau de Game One, vous pouvez envoyez CV et lettre de motivation à n'importe quelle adresse mail ou postale de la chaîne, de toute façon personne ne s'en occupe. Il n'y a pas de service du personnel à Game One, ni même de service courrier. Bonne chance quand même !

* Que pouvez vous faire pour nous soutenir ?
Rien pour le moment, à part passer prendre de nos nouvelles de temps en temps sur mon site (http://marcus.canalserveur.com) ou sur celui de Jean-Pat (http://jean-pat.com) en attendant qu'on puisse se retrouver sur une autre chaîne.
Pas la peine de réclamer notre retour à la direction, c'est nous qui partons.
Pas la peine de réclamer la démission de la direction, ils ne vont pas se virer eux même, ils ne sont pas idiots à ce point là.
Pas la peine de boycotter la chaîne, la simple médiocrité des programmes à venir devrait suffire à lui faire perdre naturellement l'audience qu'elle avait avant.
Par contre je vous invite à ouvrir l'oeil plus que jamais, à exercer votre esprit critique, à surveiller de près l'indépendance éditoriale de Game One, et à ne pas hésiter à vous manifester dès que ça sent un peu trop le "le coup fourré".
Ceux qui nous succéderont, aussi doués et sympathiques soient ils, et même si ils ont des seins énormes, ne seront sans doute pas en mesure d'imposer leur vision des choses, et seront sans doute choisis avant tout en fonction de leur docilité. Bonne chance à eux !

* Que va devenir l'ancienne équipe de Game One ?
Evidemment, notre retour sur Game One est impossible pour le moment...
Après toute cette affaire, il serait bien normal que la nouvelle direction de Game One n'ait pas envie de revoir nos tronches dans l'immédiat, et comme nous ne sommes pas non plus follement enthousiastes à l'idée de revoir les leurs, ça peut durer un moment.
De toute façons, on ne peut envisager notre retour sur Game One qu'avec de solides garanties d'indépendance éditoriales, ce qui suppose à priori que la chaîne ne soit pas entre les mains d'un ou plusieurs acteurs du jeu vidéo, mais appartienne à un intervenant extérieur, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.
Vous l'avez senti à travers nos émissions, l'équipe de Game One est devenue au fil des années une bande de potes, et notre intention est d'essayer de rester groupés autant que possible.
On travaille donc ensemble en ce moment même sur beaucoup de projets pour les chaînes du câble et du satellite, mais aussi pour les chaînes hertziennes et la télévision numérique terrestre qui débarquera sur vos antennes en Janvier 2003 avec une trentaine de nouvelles chaînes.
Pour ce qui est de Level One, je vous l'ai dit, j'essaye de trouver une chaîne sur laquelle continuer l'émission en toute liberté dès la rentrée prochaine, et c'est en très bonne voie.
Vous savez comment c'est à la télé, on en parle pas tant que c'est pas signé, tourné et diffusé, mais promis, je vous tiendrais au courant au fur et à mesure !

* Bon ben du coup avec tout ça tu vas enfin pouvoir t'occuper de ton site et répondre aux mails ? Depuis que je suis parti je reçois toujours autant de mails, si ce n'est plus (une quarantaine par jour environ), sans compter les messages sur les forums de mon site ou celui de Game One, et les invitations à venir Chatter, utiliser ICQ, ou faire un petit Counter-strike en réseau.
A moins de me faire cloner je ne peux évidemment pas faire plaisir à tout le monde.
Faites le calcul, à raison de 5 minutes par mail, il me faudrait trois ou quatre heures par jour pour envoyer un petit mot personnalisé à chacun.
C'est donc impossible, à moins d'en faire mon métier, mais "ami par correspondance" c'est pas vraiment un métier, et je préfère continuer à "faire l'andouille à la télévision" comme métier (ça c'est un chouette métier !).
Les différents projets qu'on a mis en route avec l'ancienne équipe de Game One me prennent beaucoup de temps, mais, si je ne peux pas répondre à chacun personnellement, je vais en revanche essayer de m'occuper un peu plus de mon site pour répondre collectivement aux questions que vous me posez le plus souvent.
Pour ceux qui ne l'auraient pas encore, voilà donc l'adresse de mon site:
http://marcus.canalserveur.com, ainsi que mon E-Mail : marcus@canalserveurcom
Encore une fois, même si je n'ai pas pu y répondre, j'ai essayé de lire tous vos messages ces dernières semaines et j'ai vraiment été très touché de voir à quel point vous êtes attachés à Game One et à ses animateurs.
Un grand merci à tous, vraiment, du fond de mon pitit coeur englué de Nutella !
Beaucoup d'entre vous ont compris les raisons de notre départ et nous soutiennent, et j'espère que ce long texte aidera ceux qui ne connaissaient pas encore la situation de Game One à mieux comprendre pourquoi la seule solution était pour nous de quitter la chaîne la tête haute sans accepter de compromis.
Je ne regrette pas d'avoir quitté Game One, je pense sincèrement que ce triste incident de parcours va nous permettre finalement de nous lancer dans des aventures encore plus passionnantes et encore plus grandioses sur d'autres chaînes !
Et puis si ça marche pas, je vous retrouve au Mamouth d'Epernay (dans la Zone industrielle de Crépy en Valois) le 12 pour l'inauguration du rayon Jeux vidéo / charcuterie fine ! ;-)

Bisous à tous !
Marcus

Ben et l'explication à deux balles alors ?
Oui, voilà, voilà ! Et maintenant, pour finir et comme promis, voici... roulements de tambours.... "L'EXPLICATION A DEUX BALLES"
Game One est tombée entre les pattes d'affreux messieurs en costard-cravates qui ont tenté d'en tirer le maximum de sous sans trop se soucier de l'indépendance éditoriale de la chaîne, en se disant que les gens qui la regardaient n'y verraient que du feu. Mais la bande de joyeux lurons irresponsables qui avait créé la chaîne, et qui au fil des années avait gagné le respect et l'amitié de ses téléspectateurs, a préféré partir plutôt que d'abuser de leur confiance pour leur fourguer n'importe quoi.

Fin de l'histoire, Game Over pour Game One !

Genshi-Tony
Messages : 491
Enregistré le : 19 janv. 2003, 19:41
Contact :

Message par Genshi-Tony » 20 juin 2008, 07:28

Non mais de mémoire c'est un édito du site sur lequel tu es entrain de poster :p ^^'
La garde meurt mais ne se rend pas !

Sa-Chan
Messages : 330
Enregistré le : 01 juin 2008, 12:35
Localisation : Dans Les Bras De Ryuuzaki...*__*

Message par Sa-Chan » 20 juin 2008, 13:01

Mais ça date ça o_O
C'est quand il est parti de GameOne la premiere fois.
Oui ca traine sur le site ça ^^
[img]http://zepload.com/images/1225161807_3.gif[/img]

nico_what_else
Messages : 537
Enregistré le : 13 avr. 2008, 01:46

Message par nico_what_else » 20 juin 2008, 14:13

bon bah un topic inutile de plus :) mais c'est pas grave donc pour répondre c'était pas un fake ^^ mais c'était il y a longtemps lors des pressions d'infogrammes sur les journalistes de la chaine...
[url=http://www.blaguesdegeek.com][img]http://www.blaguesdegeek.com/bar-112860.png[/img][/url]

Ryuuzaki
Messages : 125
Enregistré le : 10 mai 2008, 00:23

Message par Ryuuzaki » 20 juin 2008, 14:29

nico_what_else a écrit :bon bah un topic inutile de plus :) mais c'est pas grave donc pour répondre c'était pas un fake ^^ mais c'était il y a longtemps lors des pressions d'infogrammes sur les journalistes de la chaine...
Je sais bien quand c'était xD

Je voulais juste savoir si c'était un fake ou pas ^^

Et pis qui ici c'est amuser à lire tout les édito du site ?? Du site hein sur le forum j'ai déhà regarder il y a un moment(bah quoi =O) l'auragan Régis à tout balayé !

Touc !
Messages : 1378
Enregistré le : 19 janv. 2003, 18:37
Contact :

Message par Touc ! » 21 juin 2008, 00:59

Celui là tu peux être certain que tout le monde l'avait lu... bien souvent avec la larme à l'oeil. Mais tu ne pouvais pas savoir, ça se passait en 2002, tu devais t'endormir dans ton berceau bercé par la musique du générique de Level One de l'époque ;)
[url=http://marcus.canalserveur.com/forums/viewtopic.php?t=4854][img]http://img512.imageshack.us/img512/263/openbar4br1.jpg[/img][/url]

wadisnake
Messages : 144
Enregistré le : 14 févr. 2005, 14:15

Message par wadisnake » 26 juin 2008, 23:34

Perso je l'avais pas sauvegardé à l'époque, c'est avec plaisir que je le relis :)

Répondre