WipeOut Pure (PSP)

Attention, ce forum est exclusivement réservé à vos tests des jeux du moment ! A vous de jouer les journalistes
spécialisés en rédigeant votre propre commentaire et en donnant une note sur 20 à chaque jeu. Pour faciliter la
consultation, merci de ne faire qu'un seul "Topic" pour le même jeu (si le jeu que vous avez testé a déjà été testé par
un autre, placez votre test derrière le sien dans son Topic en cliquant sur "Reply", et non en créant un nouveau
Topic).
Répondre
Capitaine Caverne
Messages : 876
Enregistré le : 29 févr. 2004, 22:47

WipeOut Pure (PSP)

Message par Capitaine Caverne » 27 sept. 2005, 01:01

WipeOut Pure (2005)
Sony

Genre : Course
Nombre de joueurs : 1 à 8
Plateforme : PSP
Prix : 50€

Site : www.wipeoutpure.com

On était sans nouvelle de LA simulation de course futuriste depuis 2001 et "WipeOut Fusion" sorti aux premières heures de la PS2. Souvent copié mais jamais vraiment égalé (il y a bien la série des "F-Zero", moins fun puisque sans arme), le cinquième et apparemment dernier volet fait la joie des premiers possesseurs de PSP, le dernier petit bijou vidéo ludique de Sony.

Pour un jeu issu de la première génération de jeux sortis sur la console portable de Sony, le moins qu’on puisse dire c’est que WipeOut Pure est vraiment impressionnant. On retrouve les univers fouillés et variés qui ont fait le succès de la série : forêts, nuages, aquariums, friche industrielle, etc… Chaque course est donc l’occasion de découvrir un environnement différent suffisamment dépaysant pour ne pas lasser trop rapidement le joueur qui en prend plein les mirettes. On a beau être sur une console portable, le soft se permet d’utiliser des effets jusqu’ici visibles uniquement sur nos consoles de salon dernier cri. Ainsi, quand on pilote par temps de pluie, de légères gouttes perlent sur l’écran, accentuant l’immersion et le réalisme.

On avait droit dans les versions précédentes à des bandes originales de qualité servies par des artistes de la scène électronique de renom tels que Prodigy (ah le bonheur de courir sur "Firestarter") ou Chemical Brothers. On reste toujours dans les mêmes atmosphères électro sur cette mouture mais malheureusement, les titres choisis sont plus anecdotiques sans pour autant se montrer inécoutables. On pourra juste regretter que Sony n’ait pas opté pour un best of des B.O. précédentes en plus de titres originaux.

WipeOut, c’est toujours un gameplay bien particulier, à mi chemin entre arcade et simulation. De par la nature même des véhicules, qui flottent légèrement au dessus du sol, on se doute bien qu’on n’aura pas à faire à une maniabilité automobile classique. En fonction de leurs spécificités (vitesse, accélération, maniabilité et résistance), les véhicules réagissent plus ou moins bien et il faudra souvent quelques virages avant de prendre le coup définitivement. L’inertie relative des bolides, l’étroitesse des pistes (parfois sans rebord) et les tracés tortueux donneront du fil à retordre aux novices mais offriront au soft une profondeur absente de titres purement arcade. Ce n’est pas pour autant qu’on ne s’amuse pas ! Une fois intégré le pilotage et le premier championnat terminé, on goute aux joies de la très haute vitesse, des virages serrés et des sauts sans filets… Et c’est bougrement fun !

Le jeu serait déjà intéressant s’il ne s’ajoutait pas à la course pure un aspect combat fort sympathique. En effet, il ne suffit pas d’assurer au mieux ses virages et prendre un max de risques pour être en tête, il faut aussi survivre à ses concurrents ou les aider à se retrouver derrière vous. En passant sur des icones sur la piste, on récupère aléatoirement armes, protection et boost pour vous aider à passer la lignée d’arrivée en première position. Rockets (simples ou multiples), missiles à tête chercheuse, mines, bombes explosives, rayons annihilateurs, chocs électromagnétiques qui font caler le moteur ou vagues destructrices vous seront d’un grand renfort contre des concurrents belliqueux et motivés. Mais il faudra également être prudent, les 7 autres bolides ont eux aussi accès aux mêmes options que vous et n’hésiteront pas à s’en servir contre vous : surveillez votre barre d’énergie sinon c’est l’explosion et l’exclusion de la course (à noter l’absence dans cette version de zones de réparation, rendant le challenge encore plus relevé).

Niveau durée de vie, on a de quoi faire avec un nombre conséquent de courses à remporter dans cinq difficultés différentes afin de débloquer des véhicules supplémentaires et de nouveaux championnats. Et Sony fait bien les choses en proposant déjà de télécharger via le site du jeu de nouveaux bolides et de nouveaux circuits. Une démarche qu’on ne peut que saluer, d’autant plus que les contenus mis à disposition le sont gratuitement. Ajoutons à cela la possibilité de jouer entre potes jusqu’à 8 grâce au système WiFi de la PSP, cela devrait pouvoir prolonger la durée de vie du soft de façon conséquente.

WipeOut Pure est donc une vraie réussite. Rendant parfaitement hommage à ces illustres prédécesseurs, la version console portable est bluffante : technique, fun, impressionnant graphiquement (encore plus quand on sait que c’est l’un des premiers titres de la PSP), il n’a pas grand-chose à se reprocher (une fois passée la déception de la bande originale). C’est le genre de jeu qu’on a du mal à lâcher complètement et qu’on se surprend à ressortir régulièrement pour faire une course ou deux. Sony l’a bien compris en proposant régulièrement de nouveaux packs de véhicules et de course.
Cette version "Pure" devrait a priori clôturer la série et on ne peut que le regretter : on aurait franchement aimé voir ce que WipeOut aurait donné sur les consoles dernière génération (les titres ayant voulu le copier ne lui étant jamais arrivé à la cheville).

A paraitre sur mon site (www.trueduke.com)
[url=http://www.myspace.com/lagebete2]"L'Age Bête Ne Passera Pas" Radio Show[/url]

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité